vendredi 26 avril 2013

J’ai 15 ans, monsieur Hollande, et vous m’avez trahie !












Si j’ose prendre ma plume, monsieur le Président, c’est pour vous faire part de mes angoisses. Je n’ai que 15 ans, mais je ne suis pas idiote : la loi Taubira m’inquiète, la loi Taubira me fait peur. Désormais, par votre faute, des orphelins seront privés délibérément d’un père ou d’une mère. À cause de vous, des orphelins ne pourront jamais mettre un visage sur les mots maman ou papa.

La réalité des orphelinats, je la connais, monsieur le Président. J’ai été adoptée au Liban et je vis actuellement dans une famille adoptive de sept enfants. Je suis la seconde. Et je peux vous dire, monsieur le Président, qu’un enfant dans un orphelinat ne possède rien. Il a juste un espoir. Il rêve de ses futurs parents. Il les idéalise. Il a envie d’avoir un père et une mère. Et surtout, il en a besoin. Avec cette loi, monsieur Hollande, vous privez un orphelin de la seule chose qu’il ait, de son rêve, de son espoir.

Ma mère biologique a dû me confier à l’orphelinat après que mon père l’a abandonnée. Car, voyez-vous, elle voulait le meilleur pour moi, elle souhaitait que j’aie une mère et un père, le père qu’elle ne pouvait me donner et la mère qu’elle ne pouvait être. Elle m’a confiée pour mon bien. Et vous ne pouvez trahir la confiance des mères biologiques. Imaginez, une seule seconde, la douleur que j’éprouve en regardant mon nombril. Alors, songez que vous êtes en train de causer une douleur telle que la mienne à des orphelins ! N’avez-vous aucun remords ? Les ventres des femmes ne sont pas des caddies, pas plus que les enfants ne sont un droit. Il n’y a pas de droit à l’enfant, mais les droits de l’enfant : celui d’avoir un père et une mère.

Je n’ai peut-être que 15 ans, mais j’ai les idées claires. Vous avez provoqué ce bouleversement de la société pour masquer vos échecs. Beaucoup de Français se sentent trahis comme je le suis. Vous qui déclarez être « le Président de tous les Français », vous ne pouvez ignorer votre peuple qui se lève. Vous ne pouvez ignorer la « Manif pour tous ».

Je vous écris cette lettre, monsieur Hollande, car ce changement de société, comme 55 % des Français, je n’en veux pas. Je vous écris pour vous apporter la parole d’une adoptée. Je vous écris enfin pour que vous pensiez aux orphelins, aux pupilles de l’État dont vous avez la charge.

Je vous en conjure, écoutez votre peuple, écoutez-moi.

Marie Talleu, le 25 avril 2013



J’ai 15 ans, monsieur Hollande, et vous m’avez trahie !
L'homoparenté contre l'égalité
                      et environnementale ? CESE 
       ... rien ne bouge, pas une virgule." ! via Koztoujours
                      (LaManifPourTous)
                           mariage et l’adoption par les couples homosexuels
Contre le “mariage” gay : 3 étapes
Discours de Tugdual Derville à la défense le 23 Octobre
Adoption homo : qui a peur du débat ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

En musique...

Découvrez la playlist Blogspot avec Serge Reggiani